Article Aucun Le Siamois, Canard de Phuket, journal francophone de Thailande Le Siamois

Le Siamois, Canard de Phuket: informations en français pour les Français, Belges, Suisses, Québecois et autres francophones qui aiment Phuket, la Thaïlande et la culture asiatique en général.

Vous y trouverez des informations en français sur l'ambiance de Phuket, sur la mentalité des francophones qui y vivent, sur les manifestations culturelles, les bons plans, les expériences personnelles des Français, Belges, Suisses, Québecois et autres francophones qui ont tenté l'aventure de Phuket.

Le Siamois, Canard de Phuket, est ouvert à tous ceux et toutes celles qui ont une expérience à partager: touriste, expatrié, coureur d'aventures, pilier de comptoir, femme d'affaire, planteur, plongeur et j'en oublie: tous ces récits, positifs ou non, contribueront à vous donner une idée de la manière dont la vie suit son cours par ici.

Que vous vous intéressiez plus particulièrement à une zone de Phuket - Patong, Kata, Karon, Chalong, Rawai, Nai Harn, Thalang, Cherng Talay, Kamala, Surin, Bang Tao, Nay Yang, Kalim, Ao Makham ou Phuket City - des informations sur ces communautés sont évoquées au fil des différents articles qui nous parviennent: vie de tous les jours, marchés, plongée, femmes, aventures, affaires, bons plans, adresses utiles, carte de l'île, liens vers d'autres sites, restaurants, hôtels, bars, Immigration, Police, Consulats et Ambassades, petites annonces, fêtes, histoire, courrier des lecteurs... Ces différentes rubriques vous offrent les informations en français qui vous permettront peut-être de bien débuter votre nouvelle vie ou préparer vos prochaines vacances dans le paradis tropical de Phuket, bercé par les vagues de la Mer d'Andaman.

Trop peu d'informations en français sur Phuket figurent sur le web. C'est la raison pour laquelle Le Siamois, Canard de Phuket, est né. Dès lors, si vous avez des questions à poser, n'hésitez pas à nous contacter.

P.v.K.

Faits divers

La mauvaise réputation

La mauvaise réputation Dès le moment où elle a appris que Georges Sirre avait reçu la visite d'Interpol, de la police thaïlandaise et d'un représentant de l'ambassade de Belgique, notre petite communauté francophone s'est mise à bouillir de rumeurs. D'après ce qu'en disait le principal intéressé, on lui reprochait d'avoir mis des photos de sa fille nue sur un espace de stockage virtuel, auquel d'autres auraient malheureusement eu accès.

Aussitôt, ce fut le tollé: bien qu'il eût conservé son passeport et été laissé en liberté, malgré la présomption d'innocence qui veut qu'un individu ne soit coupable que lorsqu'il a été jugé, Georges Sirre s'est vu coller une étiquette de pédophile. Son employeur met fin à son contrat, lui promettant cependant de le reprendre dès qu'il sera définitivement blanchi; quelques parents qui lui avaient confié leur enfant à l'une ou l'autre occasion, proclament haut et fort qu'ils vont le tuer... La rumeur enfle, chacun trouve un petit potin à ajouter à ce qui ressemble de plus en plus à la démolition systématique d'une réputation: la meute s'acharne sur le membre blessé. Comme me le disait un pote: "Si ce type est innocent, il en restera marqué à vie".

Mais voilà: Georges Sirre n'est pas innocent. On vient d'apprendre qu'il a en effet un passé de pédophile et qu'il a été condamné en Belgique pour agressions sexuelles sur 3 gamines dont la plus âgée avait 11 ans. C'est pour ne pas avoir respecté les termes de sa mise en liberté surveillée qu'il vient d'être finalement arrêté sur demande de l'ambassade de Belgique. Il aura fallu le temps: Georges Sirre vivait depuis 9 ans à Phuket et était retourné en Belgique à plusieurs reprises depuis qu'il avait défié les règles définissant sa "conditionnelle".

Une fois de plus, les commentateurs se déchaînent mais cette fois, c'est sur Internet que cela se passe. Si la plupart d'entre eux, avec raison, fustigent Georges Sirre, d'autres lancent une fois de plus des accusations sans fondement... sur la Thaïlande: "tous les homme qui vont soi disant en vacance ou vivre là-bas sont des pédophiles...écoeurant." (sic). Notre réputation est faite, Messieurs les expats et Messieurs les touristes: nous voici tous devenus au pire des pédophiles, au mieux des déviants sexuels, en tout cas aux yeux d'un paquet d'imbéciles qui n'ont jamais quitté leur village que par l'intermédiaire de leur télévision.

Dans les deux cas, que ce soit avant ou après l'arrestation de Georges Sirre, des accusations gratuites ont été lancées. Même s'il est maintenant prouvé qu'il a agressé des fillettes, rien ne permettait aux gens de l'enfoncer alors que ces faits n'étaient pas encore connus. Bien sûr, ils auront désormais beau jeu de clamer qu'ils "nous l'avaient bien dit". Néanmoins, je trouve l'idée de désigner un bouc émissaire particulièrement répugnante, surtout quand on ne sait même pas si le bouc est coupable des faits que la rumeur lui reproche.
De même, je trouve regrettable que la réputation de la Thaïlande pâtisse une fois de plus des méfaits passés d'un Farang: Georges Sirre ne sera certainement pas le dernier pédophile en fuite à être interpellé ici. Mais on en arrête d'autres chaque jour dans les nombreux paradis tropicaux que chérissent les criminels en cavale. Il paraîtrait même que parfois, on arrive à les coincer dans leur pays d'origine, dont la Belgique et la France.



P.v.K.

22-11-2013

 

Thaïlande Thaïlandais Thaïlandaise Thaï Thaïe Thaïlandaises thaïlandaise thaïlandaises thaïlandais Thaïs Thaïes thaï thaïs thaïe thaïes Phuket information informations francophone francophones belge Belge belges Belges Suisse suisse suisses Suisses Françaises Français françaises française français Georges Sirre Interpol police ambassade Belgique rumeurs photos fille nue espace stockage virtuel passeport liberté présomption d\\\'innocence coupable jugé pédophile blanchi parents enfant innocent condamné agressions sexuelles gamines surveillée conditionnelle Internet pédophiles expats touristes déviants sexuels accusations gratuites agressé fillettes bouc émissaire paradis tropicaux criminels cavale France

[32 autres articles dans la rubrique Edito]      [4 autres articles sur le theme Faits divers]      [54 autres articles dans le secteur Phuket]

réaction aux articles du siamois

Archives

Incendie au Royal Phawadee Village de Patong

Incendie au Royal Phawadee Village de Patong Un incendie s'est déclaré hier à l'aube au Royal Phawadee Village, obligeant les hôtes à évacuer leurs chambres. Il aura fallu une bonne heure aux pompiers pour contrôler le feu qui aurait pris dans un local technique. Aucune victime ni blessé ne sont à déplorer mais les dégâts matériels sont assez importants et s'élèveraient à environ 10 millions de Bahts (environ 250.000 €).

[Lire la suite]17-06-2013

Info-flash: La tempête tropicale Gaemi se dirige vers la Thaïlande

Info-flash: La tempête tropicale Gaemi se dirige vers la Thaïlande La Premier ministre thaïlandaise Yingluck Shinwatra a donné aujourd’hui des instructions aux autorités pour libérer une partie des réserves d’eau retenue dans les barrages en amont du pays et de la capitale, et de nettoyer le système de drainage de Bangkok, en préparation de la tempête tropicale Gaemi qui se dirige vers la Thaïlande.

[Lire la suite]17-06-2013

Au moins quatre morts dans l'incendie du Tiger Pub à Patong

Au moins quatre morts dans l Le feu s'est déclaré dans une discothèque dans la station balnéaire de Patong sur l'île de Phuket. Un vingtaine de personnes ont été blessées et un Français est porté disparu.

[Lire la suite]17-06-2013

Météo-flash

Météo-flash Tous ceux qui ne la connaissent pas parlent d'elle comme s'il s'agissait d'une beauté exotique, tant il est vrai que son nom évoque la moiteur tropicale de l'Asie du Sud-Est. Quelques photos valant tous les plus longs discours, voici une journée comme les autres sur les routes de la Mousson.

[Lire la suite]17-06-2013